Les rapports de lancement d’alertes toujours plus nombreux, les systèmes d’alertes organisationnels de plus en plus ouverts aux parties prenantes externes et les hotlines de lancement d’alertes sont considérés comme des outils clés pour la création d’un climat de confiance. Ce sont les principaux résultats qui ressortent de la quatrième enquête clients annuelle de WhistleB sur le lancement d’alertes, publiée aujourd’hui.

« Environ 50% des réponses montraient que le principal atout d’un système de lancement d’alertes était l’instauration d’un climat de confiance. Bien que l’objectif central d’un tel système consiste à permettre aux sociétés de détecter et d’intervenir en cas de faute avant que cela compromette leur situation financière et leur réputation, l’enquête indique clairement que le lancement d’alertes est devenu un volet important du code d’éthique » déclare Karin Henriksson, Fondatrice et Associée chez WhistleB, Whistleblowing Centre.

Selon WhistleB, le nombre croissant de rapports reçus par les clients tient essentiellement à l’attitude globalement plus positive vis-à-vis des lanceurs d’alertes qui s’est développée au cours des 18 derniers mois. La manière dont les médias décrivent les lanceurs d’alertes, le nombre croissant de lois imposant la mise en place de systèmes de lancement d’alertes et les lois protégeant les droits des lanceurs d’alertes sont autant de facteurs qui favorisent ce changement de mentalité. Par exemple, la Commission Européenne a récemment déclaré qu’elle était parvenue à un accord sur de nouvelles règles protégeant les lanceurs d’alertes qui signalent des violations du droit de l’UE.

« Le lancement d’alertes est unique, dans le sens où il donne à chacun la possibilité de s’exprimer. En revanche, si les gens n’ont pas confiance dans le système, s’ils ne peuvent effectuer de signalements de manière anonyme et si leurs droits ne sont pas protégés, ils n’oseront pas signaler les informations sensibles dont les sociétés ont besoin. C’est pourquoi notre système bénéficie du niveau de technologie intégrée le plus strict en matière de sécurité des données. C’est pour nous une condition indispensable pour établir un climat de confiance et une qualité que nos clients apprécient réellement » ajoute Karin Henriksson.

Vous pouvez télécharger un exemplaire de la quatrième enquête clients annuelle sur le lancement d’alertes organisationnel ici  ou vous inscrire si vous souhaitez participer au webinar qui aura lieu le 9 avril 2019, à 10 heures.

Contact :

Renaud Mousty, Responsable pays France renaud.mousty@whistleb.com +33 7 86 35 91 75

Karin Henriksson, Fondatrice et Associée chez WhistleB karin.henriksson@whistleb.com +46 70 444 32 16

 

A propos de WhistleB

WhistleB propose des services de lancement d’alertes aux sociétés et aux agences et organisations étatiques. Nous intervenons dans le monde entier, avec des clients dans plus de 150 pays. Nous aidons nos clients à réduire les risques auxquels ils peuvent être exposés et à améliorer leurs résultats grâce à nos services innovants en matière de lancement d’alertes et d’éthique des affaires.

Contactez-nous

Comment puis-je vous aider?
+

Bonjour

S'il vous plaît remplir le formulaire, et nous vous répondrons sous peu par e-mail.

Merci pour votre message. Nous revenons vers vous dès que possible (pendant les heures d’ouverture de bureau selon l’heure de l’Europe Centrale).