Le lanceur d’alerte Christopher Wylie, le lanceur d’alerte de Cambridge Analytica qui a révélé la fuite de données de 87 million d’utilisateurs de Facebook, est aujourd’hui engagé par le géant d’habillement H&M. Wylie est désormais engagé dans un rôle stratégique de directeur de recherche et de développement, le rôle qui comprend aussi à contribuer dans H&M par un développement d’un AI éthique.

Le lanceur d’alerte est la personne clée dans la lutte contre le comportement contraire à l’éthique

Christopher Wylie est justement un exemple de changement fondamental qui s’est produit aujourd’hui dans la perception du lanceur d’alerte. Dans le passé nous avons eu l’accès à l’information que beaucoup de lanceurs d’alerte faisaient objet de représailles ou étaient réduit à l’état de silence. Cette attitude est en train de bouger vers le rôle clé du lanceur d’alerte qui aide à combattre le comportement malsain. Les gens qui sifflent dans le sifflet bénéficie d’un nouveau regard avec un accès plus facile car ils font ressortir à la surface le comportement contraire à l’éthique et les manquements dans ce domaine.

La rupture dans la représentation médiatique des lanceurs d’alerte

La nouvelle carrière du lanceur d’alerte Whylie est un parfait exemple de la rupture dans la tendance. La nouvelle image d’un lanceur d’alerte est en train d’émerger, il s’agit du courage de parler quand c’est nécessaire. Elle ou lui défend le faible ou le plus vulnérable. La campagne #metoo qui s’est rependu à travers le monde signifie que de nombreuses personnes sont sensibles au fait que les frontières claires sont nécessaires pour surmonter le comportement contraire à l’éthique. Le changement d’attitude se ressent à travers plusieurs organisations qui souhaite sauvegarder le bien-être et l’atmosphère de transparence au travail. Nous connaissons des sociétés parmi nos clients qui intègrent des règles de tolérance zéro au harcèlement et nous constatons que le signalement par le dispositif d’alerte fait partie importante dans la mise en œuvre d’une politique de conformité à la tolérance zéro.

Renforcer la protection du lanceur d’alerte

Nous avons vu les législateurs partout dans le monde qui commencent à agir en renforçant, comme jamais, la protection du lanceur d’alerte par la loi. Un exemple est la nouvelle législation d’Australie. Un autre exemple est la législation d’anti-corruption en France connu sous la loi Sapin II qui a joué un rôle majeur dans la mise en place des dispositifs d’alerte par beaucoup de sociétés françaises.
La nouvelle initiative législative de l’Union Européenne en vue de renforcement de la protection du lanceur d’alerte est une preuve que l’Union Européenne a fondamentalement changé l’attitude envers l’institut de lancement d’alerte. Le lancement d’alerte anonyme était un sujet de questionnement et dans certains pays, comme Espagne, le lancement d’alerte anonyme était interdit. Aujourd’hui le lancement d’alerte anonyme est autorisé même en Espagne. La proposition de la nouvelle législation européenne suppose que les sociétés doivent mettre en place des dispositifs d’alerte garantissant le dépôt des alertes de manière anonyme.

L’anonymat et la sécurité sont vital

Même si nous avons constaté un changement radical dans l’attitude envers les lanceurs d’alerte, l’anonymat est crucial pour beaucoup d’entre ceux qui ose de faire un pas en avant et lever la main. C’est dans cette situation le fournisseur externe tel que WhistleB peut aider à sauvegarder l’anonymat du lanceur d’alerte, en effaçant l’adresse IP ou d’autres métadonnées du message d’alerte. Le lanceur d’alerte pourra se sentir en confiance que si son identité est vraiment anonymisée. L’organisation qui reçoit l’alerte a besoin d’être sûre que la nature sensible de l’information contenue dans l’alerte est traitée dans les conditions de la plus haute sécurité et que le système permet un traitement simplifié des alertes en conformité avec la législation applicable.

D’autres facteurs de succès

A part d’un système sécurisé et intuitif, le facteur le plus important est de garantir la bonne réception et la gestion appropriée des alertes. Par exemple, le dialogue avec le lanceur d’alerte est important pour pouvoir obtenir une information complémentaire indispensable dans une investigation, ainsi que pour donner un retour sur le message reçu. Cette procédure exige des compétences, des connaissances et de l’expérience pour pouvoir évaluer correctement et mener une enquête du cas d’alerte. Nous sommes ravis de voir que ces compétences se renforcent de manière exponentielle dans les équipes de conformité, de l’éthique, de RH, de l’audit interne et des départements juridiques, ainsi que parmi des experts externes qui accompagnent nos clients lors des investigations.
Les standards d’ISO à venir pour le lancement d’alerte, en particulier ISO 37002 est une étape importante pour le business et les entreprises afin de réussir l’implémentation d’un service de lancement d’alerte en suivant les lignes directrices. D’ailleurs, WhistleB a été sollicité pour participer au développement dans l’élaboration de ce nouveau ISO standard. Nous sommes ravis d’y contribuer par notre expérience que nous avons acquis à travers les années d’exercice.

Le dispositif d’alerte, l’outil de la bonne gouvernance

En tant que fournisseur de système d’alerte depuis 2011, nous constatons que l’attitude des clients envers l’institut du lancement d’alerte avait bien évolué. Aujourd’hui, beaucoup de nos clients considèrent le service de recueil d’alerte comme un facteur d’hygiène. La capacité de suivre le respect des lignes directrices en matière d’éthique dans l’entreprise avec un dispositif d’alerte est aussi important que le code de conduite bien défini et bien communiqué en interne. Nous remarquons aussi que les conseils d’administration sont de plus en plus intégrés dans le processus de gestion et de suivi des cas d’alertes. Le service de lancement d’alerte devient l’outil de gestion des risques stratégiques pour les conseils d’administrations et la direction de la société.

Le dispositif d’alerte professionnelle pour un environnement transparent et ouvert sur le lieu de travail

Pour résumer, nous sommes convaincus que cette nouvelle attitude envers les lanceurs d’alerte des employeurs, des législateurs et des médias est importante pour créer un environnement transparent et ouvert sur le lieu de travail, grâce à laquelle le lanceur d’alerte peut changer des actes malsains et combattre les comportements contraires à l’éthique. Le recrutement de Christopher Wykie est un exemple fantastique de la rupture dans la perception de lanceur d’alerte transformé en héro. Nous ferons le maximum dans notre pouvoir à contribuer à ce progrès par un dispositif d’alertes professionnelles digne de confiance.

Contactez-nous

Comment puis-je vous aider?
+

Bonjour

S'il vous plaît remplir le formulaire, et nous vous répondrons sous peu par e-mail.

Merci pour votre message. Nous revenons vers vous dès que possible (pendant les heures d’ouverture de bureau selon l’heure de l’Europe Centrale).