L’évolution de la loi en matière de la lutte contre la corruption introduite en France par la loi Sapin II réserve une place toute particulière à l’institution de lancement d’alerte ou de signalement des situations contraires au code éthique de la société.

Comme résultat, nous constatons aujourd’hui en France un accroissement d’intérêt pour la mise en place d’un système d’alerte interne qui assure la conformité de l’entreprise à la législation et modernise des procédures internes, surtout pour les grands groupes.

En déployant des systèmes d’alerte en France nous avons tiré plusieurs enseignements de notre expérience.

D’abord, nous avons constaté que les lignes téléphoniques mises à disposition des salariés pour le signalement ne correspondent plus vraiment aux usages modernes. Ce canal de communication est dépassé par les outils de mobilité disponibles. Des smartphones, des tablettes et des ordinateurs sont à la portée de tous d’où la capacité d’accéder à une page d’internet n’importe où et à n’importe quel moment de la journée. Alors, nous avons mis en place une solution qui correspond à ce mode de fonctionnement de nos contemporains.

D’autant plus que l’échange par téléphone ne garantit plus la sécurité du message et la protection de l’identité du lanceur d’alerte. Dans les solutions comme la nôtre, l’information reçue est cryptée et livrée directement au département d’éthique en prévenant un accès d’un tiers à l’information sensible et le risque de fuite.

Même si dans les pays où l’illettrisme reste élevé, le service téléphonique reste indispensable, le signalement par message impersonnel permet une confidentialité de l’alerte, l’identité du lanceur d’alerte et celle de la personne visée par le signalement.

Un autre point clé pour réussir la mission est le message clair à adresser à des collaborateurs. Il est essentiel de rester très pédagogue en expliquant en amont aux salariés et aux personnes concernées par le dispositif les enjeux du système, son rôle, son objectif, les résultats attendus et l’impact pour le lanceur d’alerte, ainsi que pour la vie d’entreprise.

Contact: Claudio Interdonato, Country Manager + 33 6 27 83 57 82   [email protected]